Browsing: Guadeloupe

Le climat des îles de la mer des Antilles est d’une remarquable uniformité, et cela tout au long de l’année. Les terres de La Guadeloupe et celles qui sont au voisinage du Venezuela, séparée par plusieurs milliers de kilomètres, partagent cependant le même climat. Il est certain que l’océan joue un rôle modérateur, car il permet au thermomètre de se maintenir dans des limites assez étroites. Un écart de quelques degrés seulement se manifeste entre le jour et la nuit. Cependant, la température est fortement influencée par l’altitude. C’est ainsi qu’il peut geler sur les plus hauts sommets alors que, dans la plaine, la chaleur est étouffante. L’altitude non seulement accentue les écarts de température entre le jour et la nuit, mais abaisse sensiblement les moyennes saisonnières. Les plus hautes températures sont enregistrées pendant l’été. Cette saison commence en mai pour se terminer en novembre. Sur la côte, le thermomètre indique alors 24 à 30 degrés. La moyenne est de 20 à 22 degrés durant l’hiver, qui commence en décembre pour se terminer en avril.

Température tropicale humide

arc-en-ciel-plage-guadeloupe

Les vents alizés soufflent toujours dans la même direction, soit du nord-est au sud-ouest. Bien que chargés d’humidité, ils entretiennent un temps généralement beau. D’autres vents humides viennent du sud. A la limite de ces deux courants, l’air est forcé de s’élever rapidement à une très haute altitude, ce qui entraîne le développement de formations nuageuses. Des phénomènes assez complexes se produisent dans les grandes îles montagneuses. Les vents alizés, afin de pouvoir franchir l’obstacle naturel formé par les reliefs, sont contraints de l’escalader. L’air, en s’élevant, se refroidit, produisant des nuages. Très rapidement, la pluie se met à tomber, arrosant généreusement les sommets et les pentes exposées au vent Celles-ci sont couvertes d’une riche végétation. En revanche, l’autre versant, situé «sous le vent», ne reçoit que très peu de pluie et la zone côtière qui s’étend à son pied est généralement aride; il n’y pousse que des cactus, des graminées et des mimosées. Dans certains cas, on enregistre, par année, jusqu’à huit mètres de pluie sur les sommets, la pluviométrie n’étant que d’un ou deux mètres dans la plaine. Si les reliefs sont de moyenne ou de faible importance, le mouvement ascensionnel de l’air est insuffisant pour qu’il y ait condensation et il ne se forme donc pas de nuages; l’île connaît une véritable sécheresse, qui conditionne son aspect et la vie des habitants.

Le temps dans les îles de la caraïbe

nuage-blanc-ile-guadeloupe

Dans toutes les îles, grandes ou petites, l’évolution du temps au cours de chaque journée est sensiblement la même. Au lever du jour, il fait relativement frais. Le soleil brille dans un ciel d’une remarquable limpidité. La terre se réchauffe peu à peu, ce qui déclenche un mouvement ascendant de l’air. Mais celui-ci, en s’élevant, se refroidit.
Des cumulus ne tardent pas à se former. Une brise souffle de la mer en direction de l’île afin d’alimenter le courant d’air ascendant. Vers le milieu de la journée, les cumulus constituent une épaisse couverture nuageuse et il se met à pleuvoir. La terre, copieusement arrosée et qui ne reçoit plus de soleil, se refroidit. La brise marine faiblit. A la tombée de la nuit, les vents frais des sommets descendent vers la plaine pour se diriger ensuite vers l’océan; ils forment une brise de terre. Au crépuscule, les résidus nuageux qui se trouvent au-dessus de la mer engendrent parfois des averses. Et, le jour suivant, le même cycle recommence.

Saison des pluies, la période cyclonique aux Antilles

mer-caraibes-cyclone-nuages

Photo Flickr, Louise

Le maximum des précipitations se produit entre mai et juin, suivi d’un record maximum entre septembre et novembre. Les ouragans (ou cyclones) sont très fréquents dans la mer des Antilles. Ils naissent du contact entre une zone de haute pression et un front actif. Il en résulte un puissant mouvement ascensionnel de l’air s’accompagnant d’une circulation tourbillonnaire à la surface. Les vents qui alimentent le courant ascendant, sous l’effet du mouvement de rotation de la terre, se mettent à tourner dans le sens contraire à celui des aiguilles d’une montre. Ils atteignent une vitesse de 100 à 200 kilomètres à l’heure et causent des dégâts énormes aux habitations et aux cultures. L’ouragan lui-même avance à une vitesse modeste de 15 à 20 kilomètres à l’heure; son diamètre peut atteindre 1000 kilomètres. La plupart des ouragans traversent d’est en ouest les archipels de la mer des Antilles, puis le golfe du Mexique pour se perdre finalement dans les régions du sud des États-Unis ou de l’Amérique centrale.

En 1780, un ouragan d’une violence inhabituelle détruisit les flottes anglaise, espagnole et française stationnées aux Antilles. Vingt mille personnes, insulaires et marins, perdirent la vie.
En 1963, l’ouragan Flore balaya la majorité des îles, mais plus particulièrement Tobago, Haïti, Saint-Domingue, la Jamaïque et Cuba. Il causa la mort de sept mille habitants et près de deux millions d’insulaires se trouvèrent sans abri. On mesura, à cette occasion, près de trois mètres de pluie.

Avec les progrès de météo, la surveillance satellitaire des phénomènes cycloniques les “alertes cyclones” permet de se mettre à l’abri le temps du passage de ses fortes précipitations. Respectez les recommandations qui vous seront données et suivez les règles de confinement s’il y a lieu. Parquez votre voiture de location dans un endroit protégé. Les constructions en Guadeloupe sont dorénavant, anti cycloniques et parasismiques mais certains pays caribéens comme Haïti souffrent régulièrement de coulée de boue et de catastrophe humaine.

Au volant de votre voiture sous la pluie en Guadeloupe

guadeloupe-voiture-pluie-tropicale

Pendant la saison cyclonique en Guadeloupe, les routes guadeloupéennes peuvent être inondées, roulez prudemment, réduisez votre vitesse et n’hésitez pas à vous arrêter dans un endroit sécure le temps que le mauvais temps cesse. Ne pas se garer votre véhicule de location au bord de la route surtout la nuit, les autres usagers de la route risqueraient de vous percuter avec le peu de visibilité due aux trombes d’eau.
Autre préconisation, si vous avez loué un véhicule 4×4, n’essayez pas de traverser les cours d’eau, même un véhicule tout terrain se ferait emporter.

Bonne route en Guadeloupe avec Rent A Car